Fonctionnement de l’assurance garantie loyer impayé

L’assurance loyer impayée ou garantie loyer impayé vise à protéger au mieux le propriétaire du logement à louer. Elle garantit les revenus locatifs du propriétaire et couvre les risques liés à l’investissement locatif. Ces derniers incluent généralement les loyers impayés, les éventuelles dégradations et altérations immobilières.  Ils concernent aussi les frais de recouvrement judiciaire, en cas de litige, comme le départ précoce d’un locataire.

Ce type d’assurance est soustrait entièrement dans l’ensemble des loyers perçus par le propriétaire d’un bien immobilier. En effet, souscrire à une assurance loyer impayée est un gage d’une protection face à des contentieux qui sont liés de près ou de loin aux loyers impayés.

Pourquoi souscrire à une assurance loyer impayé ?

L’assurance loyer impayé s’adresse plus particulièrement au propriétaire d’un bien immobilier. Les investisseurs locatifs en quête d’un dispositif fiable et adapté pour bien gérer ses propriétés qui sont mises à disposition des locataires ont recours à ce type de garanties.

Le garanti loyer impayé se propose dans l’objectif de couvrir le bien du propriétaire. Il lui permet aussi d’assurer ses revenus locatifs dans les meilleures conditions. Grâce aux garanties loyer impayé, vous pouvez aussi convaincre facilement vos partenaires financiers, ce qui est avantageux pour décrocher d’éventuels prêts pour réaliser votre projet, quel que soit le type. D’ailleurs, une simple souscription à une garantie loyer impayée permet au bailleur de prévenir toute sorte d’obstacles. À noter que cette garantie est déduite des revenus fonciers.

Les avantages d’une assurance loyer impayé ne se limitent pas à la couverture des propriétaires, si les locataires ne sont pas en mesure de régler les loyers à temps. Elle couvre également les dégradations immobilières. Les charges qui s’attachent aux procédures de recouvrement ainsi qu’à l’expulsion font aussi partie des domaines d’intervention des assureurs.

Notez aussi que l’assurance loyer impayé assure les frais liés à la protection juridique, en cas de contentieux. Souscrire à une assurance loyer impayée est donc une étape à ne pas négliger, même si elle n’est pas obligatoire.

Mieux connaître le fonctionnement de l’assurance loyer impayé

Le garanti loyer impayé assure le propriétaire d’un appartement ou une maison, face aux non-paiements des loyers et les détériorations matérielles. Pratiquement, le propriétaire débourse une part du loyer qu’il perçoit auprès d’une compagnie d’assurance habitation. En échange, si son locataire refuse de payer les loyers, quelles que soient les raisons, l’assureur intervient à sa part.

L’assurance loyer impayé englobe divers services, à savoir l’indemnisation des loyers impayés. En cas de défaillances immobilières, elle prend en charge les coûts de réparations des dégradations locatives. L’assureur rémunère également le service de la protection juridique qui s’occupe de la procédure contentieuse. Cette étape est, d’ailleurs, essentielle, en cas de litiges ou d’une procédure judiciaire face aux mauvais payeurs.

Il appartient aussi à l’assureur de régler les loyers impayés, en cas de départ précoce des locataires. Il en est ainsi si le locataire est décédé ou il doit partir avant la date d’échéance du bail.

Comment se faire indemniser par l’assurance loyer impayée ?

Si les locataires ne sont plus en mesure de payer leurs loyers, les propriétaires risquent d’avoir affaire à un souci financier plus ou moins important. Pour échapper à ce type de problème, ils peuvent procéder à la souscription d’une assurance loyer impayé. Pour ce faire, ils n’ont qu’à suivre une procédure qui est à la fois simple et rapide. Toutefois, elle est efficace pour bénéficier d’une couverture complète en cas de loyers impayés.

Le propriétaire n’a qu’à suivre quelques étapes. Il doit commencer par résoudre le conflit à l’amiable. Pendant cette phase, vous devez envoyer une lettre de relance à votre.

Vous devez, par la suite, lui adresser une sommation et attendre une réponse de sa part pendant 15 jours. Si cette étape est en vain, vous allez recourir à un commandement de payer par l’intermédiaire d’un huissier.

Si votre locataire ne donne encore aucune réponse, vous pourrez faire appel à l’organisme d’assurance pour vous accompagner dans la procédure de déclaration de sinistre.

L’indemnisation se fait généralement en 3 mois à compter de la date du non-paiement. Il faut aussi noter que le garanti loyer impayé est une allocation rétroactive. Elle indemnisera à terme tous les impayés, à partir du premier mois. Si le locataire paye un ou plusieurs loyers entre la période d’avertissement et le versement des allocations, le propriétaire devra les annoncer à son assureur.

Qui sont les locataires éligibles à la garantie loyer impayé ?

L’assurance loyer impayé ne concerne uniquement pas les propriétaires. Elle est aussi à disposition des locataires. Quel que soit leur statut, étudiant, stagiaire, salarié temporaire, ils ont, eux aussi, le droit de recourir à ce type de couverture.

Les locataires en contrat à durée déterminée sont généralement soumis à une étude de solvabilité, avant de bénéficier de tous les avantages de l’assurance loyer impayé.

Pour que votre locataire puisse être éligible à la garantie loyer impayé, vous devez veiller à ce que la propriété mise en location soit sa résidence principale. Il faut aussi que vous ayez recueilli tous les éléments de solvabilité, le jour de la signature du bail.

Les locataires disposant d’un contrat à durée indéterminée et ayant un revenu net 2,7 fois ou plus de leurs loyers n’ont aucun problème à trouver un bon assureur. Mais ce type d’assurance s’adresse aussi idéalement aux détenteurs d’un contrat à durée déterminée de 8 mois ou plus. Pour ce cas, leurs revenus net doivent valoir 3 fois ou plus de leurs loyers.

Les locataires étudiants, quant à eux, doivent présenter un gage solidaire d’un tiers, comme parents, employeur, tuteur, etc.

Si votre locataire s’est installé, depuis moins de 6 mois ou s’il est encore nouveau, il n’est pas éligible au GLI, et cela, surtout si son loyer ne va pas au-delà des 33 % de l’ensemble de ses revenus.

Quelles propriétés mises en location sont couvertes par le GLI ?

L’assurance loyer impayée n’est pas à destination de tout type de biens immobiliers à louer. Le GLI intervient uniquement à un logement qui est en plus la résidence principale du locataire. Ce type d’assurance n’est pas destiné à un commerce ou encore à un bail commercial. Elle n’est pas aussi destinée à une résidence étudiante.

La location doit être soumise à la règle et un constat doit être réalisé avant même l’arrivée des locataires. Le bailleur a le privilège de réclamer un gage pour compléter l’assurance détérioration immobilière. Celle-ci sera fournie, lors du paiement de la franchise, suivant le type de contrat souscrit. Le loyer, frais et taxes incluses, ne pourra pas dépasser 2 500 euros.

Dès que vous mettez en location votre propriété, comme une résidence principale, la garantie loyers impayés est recommandée, peu importe le type de cette propriété (un bien neuf ou ancien), quel que soit le coût du loyer et les revenus des locataires. Souscrire à une garantie loyer impayé vous protège contre un accident qui peut survenir à tout moment, un défaut de paiement et la dégradation matérielle.

Comment bien choisir sa garantie loyer impayé ?

Si vous êtes un propriétaire, il vous est conseillé de souscrire à l’assurance garantie loyer impayé qui vous assure face au risque de non-paiements de loyer. La souscription peut se réaliser en ligne, en fonction de l’organisme d’assurance choisie. C’est donc une démarche simple, rapide et performante, mais qui vous procure différents avantages. Cependant, vous devez bien choisir les assurances qui vont vous couvrir. Adopter celles qui disposent de compétences en la matière.

Avant de prendre une décision, vous devez bien vérifier le niveau d’assurances d’habitation. Opter pour une garantie qui protège en même temps les loyers impayés et les dégradations matérielles. Il vous est conseillé aussi de vérifier le plafond d’indemnisation, le plafond de loyer prise en charge par l’assurance (entre 2 000 et 2 500 euros), le délai des assurances (le mieux c’est d’adopter le délai de 36 mois, vu que la plupart des démarches administratives durent longtemps.), la franchise (le montant que le propriétaire doit payer, en cas de litige locatif), la durée de carence (le moment dont le propriétaire doit s’occuper seul les loyers impayés, sans l’aide de l’assurance).

En tenant compte de tous ces critères, vous bénéficierez d’une excellente protection. Cependant, vous devez préciser vos besoins et définir le niveau d’assurance souhaité, quand vous faites la comparaison des offres.

Quels sont les avantages de souscrire à une assurance loyer impayée ?

Souscrire à une garantie loyer impayé vous permet de bénéficier d’une allocation complète pour vous protéger contre la perte financière, quand vos locataires cessent de payer les loyers. Les détériorations immobilières ainsi que les litiges provoqués par la violation de contrat de location sont couverts par la garantie loyer impayé. Cette couverture vous met à l’abri de la ruine, si vous avez du mal à tomber sur les locataires potentiels.

La souscription à une assurance loyer impayée est notamment bénéfique, car les mesures fiscales vous permettent de soustraire toutes les primes d’assurance dans vos revenus fonciers.

Les procédures administratives avant de proclamer un sinistre sont souvent ennuyeuses et compliquées, en cas de non-paiement de loyers. C’est pour cette raison que vous devez choisir la compagnie d’assurance compétente qui pourra vous accompagner tout au long de la démarche.