Les justificatifs pour obtenir un pret personnel

Pour effectuer un prêt personnel en ligne ou en présentiel, la banque ou l’organisme prêteur exige certains justificatifs. Ce sont des documents approuvant votre identité, votre lieu de résidence, vos revenus et autres. Cela faisant, la banque se protège contre les emprunteurs n’ayant pas la capacité de remboursement requise et elle évite aussi à ces derniers les risques de surendettement. Découvrez ici le point sur les justificatifs.

Justificatif de l’identité

Logiquement, le justificatif de l’identité est la première chose à vérifier dans tout processus de prêt. En vérifiant votre identité, la banque ou votre prêteur s’assure que vous êtes bien celui que vous prétendez être. Les risques d’usurpation d’identité sont ainsi annihilés. Aussi, lorsqu’il s’agit d’un prêt en ligne, la banque peut, grâce au fichier national de la banque de France et à votre identité, vérifier si vous n’avez pas connu des incidents de remboursement lors de vos précédents emprunts.

À cet effet, vous êtes invités à joindre à votre dossier de demande de prêt, tout document pouvant attester votre identité. Sont notamment recommandés pour cet exercice, une photocopie de la carte nationale d’identité et/ou du passeport en cours de validité.

Justificatif du lieu de résidence

Pour tout emprunt, la banque ou l’organisme prêteur exige également un document justificatif de votre domicile ou de l’adresse mentionnée dans votre dossier. Ce justificatif permet à l’emprunteur de s’assurer que vous êtes vraiment un Français ou que vous disposez au moins d’une permission de rester sur le territoire national.

En guise de justificatif de domicile, vous pouvez fournir une facture d’électricité, de gaz ou une facture d’achat d’un téléphone fixe récent (moins de 6 mois). Cependant, si vous êtes hébergé par un parent ou un ami, vous aurez à joindre à votre dossier une déclaration sur l’honneur faite par votre hôte.

En ce qui concerne les locataires, ils pourront fournir tous documents attestant qu’ils sont en location. Il peut s’agir de l’attestation de bail ou de la quittance de loyer des trois derniers mois. Par ailleurs, si vous êtes propriétaire, le titre de propriété et la taxe foncière sont admis par les banques.

Justificatif bancaire

Pour bénéficier d’un prêt personnel, vous devez disposer d’un moyen de paiement bancaire et de documents attestant les activités sur votre compte. En effet, grâce à vos relevés de compte, la banque s’assure que les entrées et sorties de votre compte sont bien suivies. Elle se fait ainsi une idée claire de la gestion de votre compte.

Généralement, il suffira de fournir votre relevé d’identité bancaire (RIB). Ce document renseigne sur toutes les informations liées à votre compte et permet à la banque de mettre en place les prélèvements automatiques pour les versements de mensualités. Par ailleurs, certains organismes bancaires exigent un chèque en votre nom avec la mention « annulé ».

Justificatif de revenus

C’est notamment en fonction de vos justificatifs de revenus que la banque ou l’organisme prêteur calcule votre capacité d’emprunt, votre capacité de remboursement et la mensualité qui pourra vous convenir. Ainsi, si vous êtes salarié, il vous suffit de joindre à votre dossier vos trois derniers bulletins de salaire. Les emprunteurs retraités devront fournir leur dernier bulletin de retraite. Outre ces documents, il faudra également joindre à votre dossier, toujours en guise de justificatif de revenus, vos avis d’imposition ou de non-imposition.

Justificatif d’utilisation

Les organismes bancaires demandent aussi pour un prêt personnel, des justificatifs prouvant l’utilisation qui sera faite du prêt. Dans ce cas, vous pourrez fournir tous les documents détaillant le projet qui se cache derrière la demande de prêt. Les justificatifs admis par les organes bancaires varient en fonction du projet. En effet, s’il s’agit d’un crédit auto par exemple, l’emprunteur doit transmettre à la banque le bon de commande du véhicule neuf ou la photocopie de la carte grise non barrée pour les véhicules d’occasion. Ainsi, selon le projet, vous aurez peut-être à fournir un devis ou un dossier de financement.