Comment fonctionne le crédit renouvelable ?

Face à la situation économique actuelle, il est difficile pour les particuliers de ne pas recourir aux prêts accordés par les banques. Ces crédits permettent en réalité de payer l’achat d’un véhicule, d’une maison, d’un terrain ou de tout autre équipement.

Cependant, beaucoup ignorent les différentes formes possibles de cette technique de financement et leur fonctionnement. Parmi les crédits accordés, vous avez le crédit renouvelable qui a une fonction particulière et vous devez avoir les informations nécessaires avant d’en faire la demande. On en parle un peu plus.

Crédit renouvelable : De quoi s’agit-il ?

Le crédit renouvelable ou crédit revolving, est un type de crédit à la consommation sous forme de réserves monétaires. Il appartient à la famille du crédit à la consommation et il suit de ce fait les mêmes règles. Le montant peut être compris entre 200 EUR et 75 000 EUR. Il vous permet d’acheter des articles comme une voiture, des équipements pour la maison, ou de financer des projets comme l’amélioration de l’habitat ou l’organisation de vacances.

Contrairement au crédit affecté, il n’est pas lié à un achat spécifique. Le crédit renouvelable prend la forme d’une réserve de trésorerie et vous pouvez en faire usage à tout moment pour vos différents achats. Le montant du crédit renouvelable est fixé au moment de la souscription. Les réserves monétaires diminuent donc à chaque achat et sont reconstituées avec des remboursements mensuels.

Quel est le fonctionnement du crédit renouvelable et quels sont ses principes ?

Le crédit renouvelable peut être rattaché à un compte ou à une carte de crédit. S’il est lié à un compte, il sera alors possible d’utiliser l’argent pour financer vos achats. Au cas où, vous n’aurez plus assez d’argent sur votre compte, le recours au crédit renouvelable sera automatiquement utilisé dans la limite des réserves de trésorerie disponibles.
La deuxième possibilité est de lier votre crédit renouvelable à une carte de crédit. Dans ce cas, les achats et les retraits effectués avec la carte sont financés directement à partir de la réserve de trésorerie. Cependant, lors d’une transaction, l’option « Crédit » doit être sélectionnée, car le terminal de paiement utilise l’option « Cash » par défaut.

Pour rembourser ce crédit, vous devez effectuer des versements mensuels. Leur administration est relativement souple, le montant peut être réduit ou augmenté selon votre situation financière, à condition de respecter les clauses de votre contrat de prêt.
La durée du crédit renouvelable est d’un an. Avant de proposer un renouvellement, les prêteurs doivent vérifier si l’emprunteur n’a pas connu des difficultés au cours du précédent paiement en examinant le fichier d’événements de paiement en vedette. Si aucun problème n’est détecté, une demande de renouvellement sera envoyée trois mois avant la date d’expiration. Le document stipule précisément la limite de crédit disponible et la limite utilisée.

Par ailleurs, la loi Harmon de 2014 permet aux crédits renouvelables de ne pas être renouvelés par défaut s’ils ne sont pas utilisés dans un délai d’un an. Si l’emprunteur ne répond pas dans les 20 jours précédant la date d’expiration du contrat, la prolongation de crédit sera suspendue. Si la ligne de crédit n’est pas réactivée l’année suivante, le contrat prendra fin et vous pourrez être amené à rembourser la totalité de la ligne de crédit.

Quelles sont les règles qui encadrent le crédit renouvelable ?

Les règles de fonctionnement de ce type de crédit sont fixées par la loi Lagarde. Chaque échéance doit comporter le remboursement minimum et la durée maximum du capital emprunté. Il faut rembourser moins de 3 000 EUR en moins de trois ans et le remboursement des prêts supérieurs à 3 000 EUR se fait en 5 ans.
Il existe également des réglementations sur la commercialisation de ces produits. Dès lors, les consommateurs auront la possibilité de choisir entre un crédit amortissable à durée déterminée et à remboursements mensuels (c’est le crédit à la consommation classique) ou un crédit renouvelable au moment de l’achat. À cet effet, une mesure doit lui permettre de comparer les différentes possibilités, dont il dispose pour financer son projet avec toutes les informations nécessaires.

Quelles sont les échéances de remboursement du crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est remboursé mensuellement. Le montant prend en compte :

  • le remboursement des fonds empruntés ;
  • les paiements d’intérêts ;
  • et les contributions à l’assurance de l’emprunteur.

Contrairement aux crédits classiques, les mensualités de remboursement ne sont pas fixes. Cependant, certaines obligations doivent être respectées. Dès lors, leur montant ne peut être inférieur à 15 euros. Selon le contrat, une part minimale du capital doit être remboursée. Ce seuil est indiqué dans les documents contractuels et varie selon le prêteur. Toutefois, en cas de difficultés financières passagères, une prolongation de délai peut être demandée. Là également, la durée de la prorogation dépend de la structure du crédit de prélèvement. Il faut noter que les prolongations ne peuvent excéder deux fois par an et à ce stade, leur crédit renouvelable ne peut être utilisé.

Le crédit peut également être remboursé par virement bancaire. Dès lors, le client peut décider de passer de son compte courant à un crédit renouvelable pour faire baisser la mensualité.
Afin de connaître l’état du crédit et de le rembourser, un relevé sera envoyé par mail chaque mois ou dématérialisé avec un accès personnel dédié.
Si le mode de fonctionnement du crédit renouvelable ne convient plus vraiment à la situation de l’emprunteur, ce dernier a la possibilité de le convertir en crédit à la consommation classique pendant la période de renouvellement annuel. Il aura à cet effet des mensualités fixes à rembourser.