Investir dans le vin : comment gagner de l’argent avec le vin ?

Lorsqu’on décide d’investir, le but est de gagner des bénéfices. Pourtant, il faut bien choisir la filière dans laquelle on s’engage. Il faut bien mesurer les gains, mais aussi les risques encourus. On peut investir dans divers domaines. L’immobilier, le bois, l’agroalimentaire bio sont des terrains d’investissements connus.

Mais, depuis quelque temps, d’autres secteurs intègrent le rang des investissements. C’est le cas du vin. Cette filière attire de plus en plus d’investisseurs. Spéculer dans ce secteur peut être un grand succès. Néanmoins, tous ceux qui l’adoptent ne peuvent pas tous se vanter d’une réussite. Il y en a qui perdent beaucoup d’argent. Alors, comment gagner de l’argent avec le vin ? Découvrez ici les techniques infaillibles pour dynamiser votre épargne, grâce à cette activité.

Faites un investissement dans le vin qui va durer

Le plus grand souci pour les investisseurs, c’est surtout l’incapacité à faire le bon choix. Pour trouver de bons résultats, il ne faut pas investir pour une courte durée. La meilleure option à privilégier est de choisir le long terme. Cela implique un investissement qui s’échelonne sur plusieurs années. On parle alors d’un engagement qui dure plus de 6 ans, voire plus. L’idéal est de 8 ans et plus. Vous pouvez alors récolter un maximum de bénéfices. Le risque de perdre de l’argent est très élevé lorsqu’on investit à court terme.

Donc, c’est mieux de miser sur des vins de garde, car leur valeur augmente au fur et à mesure qu’on les conserve.

Sélectionnez les régions pour investir dans le vin

Certaines régions sont connues pour la qualité de leurs vins. C’est ainsi un critère primordial pour faire de votre investissement un succès. Quelques régions de France sont alors à privilégier puisqu’elles sont célèbres partout dans le monde. Tout d’abord, les vins de Bourgogne présentent un prix élevé, notamment pour certaines bouteilles. Par exemple, le DRC ou le Romanée-Conti grand cru rouge est reconnu comme le nectar le plus cher au monde.

Puis, les vins de Bordeaux qui peuvent se conserver très longtemps. Reconnus mondialement, ils ne sont pas difficiles à revendre.

En outre, les vins de la vallée de Rhône sont aussi de bonnes affaires. Vous pouvez choisir par exemple les vins Beaumes-de-Venise, les vins Condrieu ou les vins Cornas.

Choisissez les bons vins

Il existe plusieurs vins dans le monde, mais pour réussir son investissement, il faut savoir en sélectionner. En effet, tous les vins ne sont pas des vins d’investissements. Seules quelques centaines sont qualifiés comme tels. Il faut miser sur des vins dont la conservation dans le temps sera bénéfique. Néanmoins, il faut bien analyser le prix d’achat initial. Certains vins considérés comme grands crus sont très chers à l’achat, le rendement pourrait alors être minime.

Donc, il vaut mieux choisir d’autres vins reconnus de qualité, mais dont le prix est raisonnable. C’est le cas des nouveaux millésimes. Leur valorisation est à la fois certaine et beaucoup plus rapide que celle des anciens. Il ne faut pas négliger non plus la durée de maturation du vin choisi. Par exemple, il faut au moins 15 ans pour rendre mature un vin rouge de Bourgogne.

Ne faites pas l’erreur de choisir des vins trop anciens

Plus un nectar est ancien, plus il aura un prix élevé. Néanmoins, l’ancienneté n’est pas un gage de spéculation. Il ne faut pas s’aventurer à s’investir dans des vins trop anciens. Au-delà de 20 ans, la liquidation d’un vin peut être très complexe. Il faut toujours garder à l’esprit qu’un investissement est assuré uniquement si on est certain de la revente. La bonification du vin a une durée limitée.

Diversifiez les vins

Quelle que soit la filière de votre placement, la diversification est un point essentiel. Placer votre argent sur un élément seulement est risqué. Si jamais, cela ne marche pas, vous pourrez perdre gros. Ainsi, faites le choix de nombreux millésimes et de nombreuses régions. Lorsque la vente de certains types de vins baisse, celle d’autres peut tendre vers le haut.

Choisissez les vins rares et de qualité

Enfin, les vins rares et de qualité sont ceux qu’il faut privilégier. Ces critères doivent retenir votre attention avant de procéder à un investissement. Pour savoir si un vin est rare, il faut s’informer davantage sur son nombre. Un vin produit en faible quantité et qui est ancien se trouve fortement apprécié. En effet, la demande est accrue, mais le nombre est limité. Puis, le critère de qualité est attribué par les professionnels et les amateurs en la matière.

L’investissement dans le vin a comme meilleur atout la possibilité de consommation quand vous le souhaitez ou quand il n’est pas revendu. La plupart des investisseurs sont d’ailleurs des connaisseurs.