Financement de reconversion professionnelle

Le coût que génère une reconversion professionnelle peut représenter un obstacle pour les personnes désireuses de changer de métier. Heureusement, il existe plusieurs dispositifs qui permettent de bénéficier d’un accompagnement financier lors de ce virage professionnel. Quels sont les différents financements pour une reconversion professionnelle ?

Financement pour les employés du privé

Plusieurs moyens de financement sont à la portée d’un salarié du privé.

Compte Personnel de Formation

Les employés du privé disposent, pour leur reconversion professionnelle, du Compte Personnel de Formation (CPF). Il met à la disposition des travailleurs une somme de 500 euros par année de travail pour leur formation. Pour les salariés peu ou non qualifiés, le CPF peut aller à 800 euros par an.

Plan de Développement des Compétences

Les salariés du privé ont également accès au Plan de Développement des compétences ou PDC. Contrairement au CPF, c’est l’employeur qui prend l’initiative des formations en assurant le coût de la formation. Ce dispositif ne prend en compte que les reconversions internes permettant au travailleur d’évoluer dans son plan de carrière ou de changer de métier.

Transco

Transco est un dispositif de financement officiellement dénommé transitions collectives. Il entre dans le cadre du plan de relance. Pour en bénéficier, il faut avoir travaillé au moins deux ans, dont un dans la même entreprise et occuper un poste considéré comme vulnérable aux mutations. La formation est gratuite et le travailleur n’a pas besoin de solliciter son CPF.

Pro-A

Le dispositif Pro-A est pour les employés du privé et particulièrement les salariés peu qualifiés ayant un niveau de diplôme inférieur à la licence. Cette solution de financement de la reconversion par alternance permet de se former au sein de sa propre entreprise tout en conservant son poste. La durée de la formation est de 150 heures minimum et c’est l’employeur qui finance la formation.

Financements pour les employés de la fonction publique

CPF

Tout comme les salariés du privé, les agents de la fonction publique ont droit à un CPF. Cependant, ce CPF finance uniquement des formations pour un changement d’orientation. Il ne concerne pas les formations relatives à l’adaptation aux fonctions exercées. Il y a également d’autres sources de financement.

Congé de Formation Professionnelle

Un autre dispositif est le Congé de Formation Professionnelle. Il finance les stages de formation professionnelle ou personnelle non proposés par l’administration. Le CFP finance aussi les formations organisées par l’administration en vue de se préparer aux concours administratifs. Il peut se cumuler au CPF. Quant au Congé de formation-mobilité des fonctionnaires de l’État, il est destiné à faciliter la mobilité d’un fonctionnaire d’un corps administratif à un autre par une formation.

Il existe également des financements pour les demandeurs d’emploi, les non-salariés et les handicapés.